y_tree_try_now

MARRES - MARES

Genetica  et  anthropologie

wikipedia.org/wiki/User:Brian0918

*

L'ADN de la famille

Au Congrès international biennal des sciences généalogique et héraldique tenu à Maastricht en 2012 la conférence d'ouverture a donné en anglais par Dr. W. Pennings. Il y discute les variations de la Y-ADN des différentes branches de la famille Marres et de la façon dont de petits changements dans l'ADN-Y peuvent prouver des relations familiales lointaines et à proximité, ce qui est impossible avec seulement la recherche généalogique et historique.

Il montre les relations familiales datant du Moyen Age et même dans le Néolithique. Les résultats de l'ADN d'essai dans la famille Marres servent d'exemple.

La raison pour le lancement de l'étude génétique était notre objectif la relation généalogique attendue, mais encore pas éprouvée entre les familles Néerlandaises Marres et Mares, si non à prouver au moins avec un maximimum de sécurité faire plausible.

Genetic Variation in the Netherlands in the Last 2000 Years-a

Genetic Variation in the Netherlands in the Last 2000 Years

Il est toujours supposée que la famille Marres et la famille Mares, à la fois de Maastricht, sont deux branches d'une famille. Cette supposition pourrait maintenant être prouvée par des tests d'ADN.

Nous avons également vu cela comme une possibilité d'étudier notre propre histoire comme elle était avant le temps de l'histoire enregistrée et nous avons réalisé que, par le partage de nos données avec d'autres chercheurs, nous pourrions contribuer à l'histoire anthropologique de notre pays, et donc de l'histoire européenne et mondiale. Cela nous intriguait donc nous avons continué la poursuite de notre recherche. Les résultats présentés ci-dessous sont discutés en détail, en commençant avec l'objectif initial de notre recherche.

Quant à la famille Marres, il existe de nombreuses publications généalogiques dans les publications généalogiques et héraldiques. La relation entre les deux familles est rendue plausible dans l'une de ces publications. (1)

L'émergence de la recherche de l'ADN dans ce siècle a offert une excellente occasion de prouver cette relation supposée. Cinq hommes, trois de la famille Marres et deux de la famille Mares ont participé à cette recherche génétique et ils ont leur Y-ADN testé: Eugène (Boed), Pieter et Gilbert Marres, et André et Guus Mares. Nous avons participé à plusieurs projets. (2)

Pieter et Eugène (Boed) Marres sont cousins au troisième degré. Gilbert Marres de la branche Belgique au quatrième degré. André et Guus Mares sont des cousins au huitième degré. Il faut démontrer que Les deux branches Marres et Mares sont les uns les autres reliés dans le douzième degré.

Les haplotypes Familiales

Voici les résultats du test Y-ADN avec 37, plus tard 67 marqueurs STR. Ces séries sont appelés haplotypes.

DYS marqueurs sur un case bleue   -   DYS valeurs sur un jaune   -   Un étape génétique dans le faon   -   Deux étapes en marron.

 Stamvaders     Naam   393 390 19a 19b 391 385
a
385
b
426 388 439 389
i
392 389
ii
458 459
a
459
b
455 454 447 437 448 449 464
a
464
b
464
c
464
d
460 GATA
  h4  
YCA
  IIa  
YCA
  IIb  
456 607 576 570 CDY
  a  
CDY
  b  
442 438
 Reyner Marres 
  ±1490 - ±1560  
 J.W. Marres 
 1732 - 1794  
  B. Marres   14 22 15 15 10 13 14 11 12 11 12 11 28 16 9 9 11 11 23 16 22 29 12 13 14 14 11 11 20 20 15 14 17 18 33 40 11 10
  G. Marres   14 22 15 15 10 13 14 11 12 11 12 11 28 16 9 9 11 11 23 16 22 29 12 13 14 14 11 11 20 20 15 14 17 17 33 39 11 10
Peter Mares
1615 - 1686
 A. Mares  14 23 15 15 10 13 14 11 12 11 12 11 28 16 9 9 11 11 23 16 22 29 12 13 14 14 11 10 20 20 15 14 17 18 33 38 11 12
G. Mares 14 22 15 15 10 13 14 11 12 11 12 11 28 16 9 9 11 11 23 16 22 29 12 13 14 14 11 10 20 20 15 14 17 18 32 38 11 11

La duplication du marqueur 19 en 19a et 19b, les deux avec les mêmes valeurs, a été établi pour la première fois avec des techniques spéciales dans l'échantillon d'ADN de Eugène (Boed) Marres et est à présent considéré comme présent à tous les DYS19=15 échantillons du subgroupe G2a2a. (3)

Distance Génétique

La distance génétique est le nombre total des mutations, entre deux séries de résultats. Ceci est déterminé en additionnant les différences des marqueurs STR.

Le temps jusqu'a le premier ancêtre commun

Le temps jusqu'a le premier ancêtre commun, TPCA (TMRCA en Anglais), est calculé sur la base de la distance génétique. Chaque marqueur a un taux moyen unique de changement, mais si de nombreux marqueurs sont à l'étude, on peut supposer un taux de mutation moyenne. Avec 38 marqueurs, on peut supposer une DG tous les sept générations. Nous avons usé le Y-ADN Comparateur de Dean MacGee du ISOGG (4)

Distance Génétique
ID Mrr B Mrr G Mr G Mr A
Marres-B 38 2 5 6
Marres-G 2 38 5 6
Mares-G 5 5 38 3
Mares-A 6 6 3 38

Usé est le modèle alléle mutation Hybride
Le nombre des marqueurs est représenté
en vert

Le temps de premier ancêtre commun (génétique)
ID Mrr B Mrr G Mr G Mr A
Marres-B 38 224 384 384
Marres-G 224 38 480 480
Mares-G 384 440 38 320
Mares-A 384 480 320 38

Taux dérivés de FTDNA: 0.0054.
Probabilité de 50% que le temps est
plus long ou plus court que celui indiqué.
Le temps de génération moyen: 32 années.

Le temps de premier ancêtre commun (généalogique)
ID Mrr B Mrr G Mr G Mr A
Marres-B 38 180 450 450
Marres-G 180 38 450 450
Mares-G 450 450 38 339
Mares-A 458 458 339 38

L'année de naissance du PAC Marres/Mares est 1490
Du PAC Mares 1615
Du PAC Marres 1759
L'année moyenne de naissance des participants 1946

la preuve de la relation de la famille

Les cousines Marres ont un ancêtre commun il y a cinq générations. Selon le procédé de calcul génographique il serait sept.

Les cousines Mares ont un ancêtre commun il y a dix générations. Selon la méthode de calcul génographique ce serait exactement le même chiffre, dix générations.

Dans l'article sur la famille Marres dans le magazine généalogique "De Nederlandsche Leeuw" est l'ancêtre commun prévu il y a quinze générations. Les résultats des tests génografiques fluctuent entre 12 et 15. C'est donc dans la marge prévue.

Résumé: nous pouvons affirmer qu'il existe des preuves convaincantes que les quatre hommes: deux avec le nom Marres et deux avec le nom Mares, ont en effet l'ancêtre commun présumé dans la littérature, et sont donc membres de la même famille.

Voici les 68 marqueurs des deux branches, d'un Marres et un Mares.

DYS marqueurs sur un case bleue   -   DYS valeurs sur un jaune   -   Un étape génétique dans le faon   -   Deux étapes en marron.

  NOM   393 390 19a 19b 391 385
a
385
b
426 388 439 389
i
392 389
ii
458 459
a
459
b
455 454 447 437 448 449 464
a
464
b
464
c
464
d
460 GATA
H4
YCA
IIa
YCA
IIb
456 607 576 570 CDY
a
CDY
b
442 438 531 578 395
S1a
395
S1b
590 537 641 472 406
S1
511 425 413
a
413
b
557 594 436 534 450 444 481 520 446 617 568 487 572 640 492 565 505 635
 B. Marres  14 22 15 15 10 13 14 11 12 11 12 11 28 16 9 9 11 11 23 16 22 29 12 13 14 14 11 11 20 20 15 14 17 18 33 40 11 10 11 8 16 16 8 11 10 8 11 10 12 21 22 15 10 12 16 8 12 24 20 15 15 11 13 10 11 11 12 11 21
G. Mares 14 22 15 15 10 13 14 11 12 11 12 11 28 16 9 9 11 11 23 16 22 29 12 13 14 14 11 10 20 20 15 14 17 18 32 38 11 11 11 8 16 16 8 11 10 8 11 10 12 21 22 15 10 12 16 8 12 24 20 15 15 11 13 10 11 11 12 11 21

*

La comparaison des haplotypes est très utile pour prouver la parenté entre les membres de Familie dans un délai de temps jusqu'à tout au plus 1000 années, 30 générations et quand testé avec 67 marqueurs. Le distances génétiques serait moins que sept. Toutefois, la fiabilité décroît rapidement dans le temps. Les principales raisons de ce manque de fiabilité sont des mutations retour; mais plus délicate, ce est les phénomènes de convergence marqueur des personnes non apparentées. Pour utiliser l'haplotype comparant vous devez avoir d'autres indications de relation, par exemple des informations généalogiques. (5)

*

L'arbre Génétique de la famille
G
G2
G2a
G2a2
G2a2a
G2a2a1
G2a2a1a
G2a2a1a1
G2a2a1a1a
G2a2a1a1a2
M201
P287
P15
L1259
PF3147
PF3148
PF3177
FGC6669 / Y14918
FGC6713 / Y15220
FGC6629 / Y34966
Le clade familiale est: G2a2a1a1 - FGC6629 / Y34966

Dans le nom du code nous voyons à la première partie la place dans l'arbre génétique; dans la seconde partie le nom du SNP qui caractérise la sousgroupe, ou clade. Le clade Marres. Boed a des SNPs qui se traduisent par la sousgroupe G2a2a1a1a2 - FGC6629 / Y34966.

Parce ISOGG et Y Seq codent les SNP's sur une manière différente nous donnons ici les deux noms de code.

Cette généalogie génétique est établie sur la base des SNPs obtenus par une famille. Cela nécessite un homme dont le chromosome Y a été entièrement testé. Dans notre famille s'est fait chez Boed.

Quatorze SNP's appartiennent à notre clade. Un nouveau SNP affiche en moyenne une fois tous les trois générations, donc un par siècle. Ainsi l'ancêtre a vécu il ya environ 1350 ans, à l'époque des Karolingiens . (6)

*

ADN Mitochondrial

L'ADN mitochondrial, ADN-mt, est hérité par l'ovule et transmis de la mère à ses enfants. Garçons et filles héritent ça que de leur mère mais ce sont seulement les filles qui le transmettent à leurs enfants.

La ligne maternelle d'Eugène Marres suit une ligne ascendante de la mère à la grand-mère etc, le long des familles suivantes: Franquinet, Tielens, Corten, Becker, Geurts, Meyers et puis à l'ancêtre la plus ancienne connu Marie Catherine Peussens, née vers 1730 probablement à Maastricht.

Full Genomes a déterminé comme Mt haplogroupe N1b1a, Geno2: N1a’d’e’l et 23andMe: I1a1.
Cela signifie qu'il est tout à fait incertain. D'ailleurs I1a1 est un sous-groupe de N1a1b1, lequel à son tour semble tout à fait illogique

*

ADN autosomique

Certaines entreprises offrent la possibilité de déterminer l'origine ancestrale, peut-être, à l'avenir, l'origine ethnique. Ces tests donnent une indication générale que l'on filtre sur tous les SNP de tous les chromosomes. Ils travaillent avec de grandes bases de données et donnent une indication approximative

*

23andMe

Cette entreprise américaine examine la totalité du génome pour des anomalies génétiques. Aussi ils comparent les paquets de gènes avec d'autres approches, comme une différence à l'origine ethnique. Ils appellent cette Ancestry Painting.

Ils trouvent: 99,8% européens, y compris le français et l'allemand: 47,5%, le Royaume-Uni 17,1%, 1,1% Scandinaves, largement nord-ouest de l'Europe 26,3, Ibérique 2% Balkans 1%, 0,3% Sardaigne, , Afrique de l'Ouest et 0,1%.

Lors d'une expertise différente est rapporté: Il semble que vous pouvez avoir l'ascendance de ces pays, parce que les grandes pièces de votre ADN sont identiques à celle des autres membres de 23andMe à ces lieux: Allemagne, Pays-Bas, la Belgique, l'Ukraine .

ANCESTRY COMPOSITION

*

DNA-land et FTDNA

Par l'ADN.LAND les valeurs de 23andMe sont utilisés. FTDNA a son Family Finder.

Lorsque vous laissez tester votre ADN sur l'origine ethnique à plusieurs compagnies vous obtenez de belles différences. Il convient de noter les 5% diaspora juive qui trouve FTDNA. Cette société cependant a un propriétaire Ashkenazi.

Autos_ ethn_ spect

*

GEDMatch

Ce est un groupe de généticiens qui effectue la voiture d'essai somatiques pour les grandes entreprises.

A. Comparativement aux personnes de partout dans le monde, nous sommes plus liés aux Néerlandais du sud - En effet, nous venons de là - suivi et dans cet ordre, aux Français, Allemands de l'Ouest et du Nord, et au moins aux les néerlandais du nord. Ceci est en bon accord avec notre pedigree.

Ci-dessous c'est représentée graphiquement:

Etnische herkomst B. Marres, Bron: GedMatch

*

B. Nous sommes également comparés a l'ADN trouvé dans 25 vestiges archéologiques de chasseurs-cueilleurs et des premiers agriculteurs du Néolithique en Europe. Ci-dessous est une figure avec les résultats de la relation établie dans l'ordre avec ceux avec lesquels nous avons au moins un centimorgan commun..

Comme mesure de la relation ils utilisent le CentiMorgan

Dans la généalogie génétique est provenant de la génétique le centiMorgan (cM) une mesure pour indiquer la taille des segments d'ADN égale autosomiques.
Après la première génération, il y a beaucoup de grands segments égaux. A chaque nouvelle génération ce nombre diminue comme la taille. Le cM est donc une mesure afin de démontrer la relation entre deux personnes, et est utilisable sur plusieurs centaines de générations.

A l'archaeogenetica 1 cM est la limite inférieure de la parenté. Plus ce nombre est élevé, plus grande est la relation.

Le tableau suivant de parenté avec au moins 1cM sont 20 vestiges archéologiques. Le moins nous sommes proche d'un Brit - au fond - avec qui nous à cinq lieux segments d'une ou deux cM.

GEDmatch-1cM-c

Le plus que nous paraissions liés à deux personnes qui ont vécu il ya 7200 années, respectivement 3200 années, dans ce que est maintenant la Hongrie. Ils sont suivis de près par une ancienne trouvaille de 7000 ans à partir de Stuttgart, puis Luxembourgeoise d'il y a 8000 ans. Puis un 45.000 ans vieux spécimen de la Sibérie et dune l'américain du nord d'il y a 12.000 ans.

Frappant est la grande distance génétique à les anglais, les espagnols et les Scandinaves. Avec eux, nous ne semblent guère avoir ancêtres communs.

*

Dans le tableau de cM 6 nous prouvons être plus étroitement lié aux deux hongrois, avec lesquels nous avons ensembele, à chacun dans un endroit différent, à le premier sur le deuxième chromosome et à l'autre sur le dix-septième chromosome 6 cM's. Les deux viennent d'un temps après l'entrée de la nouvelle population néolithique en Europe.

GEDmatch-6cM

*

Gènes Néandertaliens

Un test intéressant est celui de la présence de sang Neandertal. Notre quantité est estimée, selon le laboratoire d'essai entre 2,8% et 4,8%, dont environ 2/3 Néandertaliens et 3% d'autres espèces humaines pré-moderne du hominidé de denisova.

schedels noderne mens en Neanderthaler

Crâne d'un humain moderne et Neandertal, Musée d'histoire naturelle de Cleveland.. (7)

*

GENETICA
G
M201
G2a2a
PF3147
G2a2a1a1a
FGC6669
G2a2a1a1a2
FGC6634

Home
Genetica
Contact

dernière modification: